Avertir le modérateur

11/11/2008

Le calme après la tempête…

quelques minutes après le départ !.jpgHier, c’était un peu Verdun ! Des pointes à près de 50 nœuds et une mer énorme ! Je n’ai mangé pour la première fois que ce matin : trop stressé… un peu malade aussi ! Et oui, même nous ça nous arrive d’avoir le mal de mer ! Pas facile comme début de Vendée Globe ! Enfin, je suis passé… D’autres ont eu moins de chance : je pense à Kito, Yannick, Marc… c’est dur !

Aujourd’hui, c’est le calme après la tempête ! Et en plus je suis bien placé, dans le peloton de tête, avec les « gros bras » de la classe… top ! La très grosse émotion du départ est, pour moi, à peine digérée et j’ai encore parfois du mal à réaliser que je suis parti pour un tour du monde. Mais il suffit que je regarde les bateaux avec qui je navigue à vue (PRB, PAPREC-VIRBAC 2), pour me rappeler que la course a bel et bien commencé…

A très bientôt,

Armel

10/11/2008

Ouah, c’est fort…

PRESS_VGL081109_777.jpgVoilà, c’est fait, on est parti !

Me voila embarqué, avec mes 29 camarades, dans 3 mois d’aventure autour du monde ! Grand moment que ce départ hier… Vraie grosse émotion ! Difficile, voire impossible, à décrire. Je vous laisse imaginer : tout ce monde là, pour vous ! Les proches bien sûr en premier lieu : dans ces moments là, en tout cas en ce qui me concerne, les mots ne veulent pas dire grand-chose et puis en plus, ils sont un peu difficiles à sortir… Un regard, un geste en disent beaucoup plus long : de toute façon, on sait… Et puis toute cette foule dans le chenal : hallucinant ! Je ne faisais pas trop le malin. Je ne courre pas après les honneurs et les bravos de la foule me gênent souvent plus qu’ils ne me touchent, mais là, voir tous ces gens qui nous saluaient, qui nous applaudissaient, qui nous encourageait… Ouah, c’est fort !!! Maintenant j’en suis sûr, le Vendée Globe n’est pas qu’une course !

A très bientôt et merci à vous tous pour vos encouragements.     Armel

 

08/11/2008

Dernières heures avant le grand départ…

©Jacques Vapillon-DPPI.jpgDans 24 heures, on y sera !

En attendant, Les Sables d’Olonne se sont mis en condition « départ Vendée » : de la pluie, du vent, le décor est planté ! Depuis hier, la tension est montée d’un cran : foule énorme sur les pontons pour les dernières heures ouvertes au grand public, médias en nombre, sollicitations de plus en plus nombreuses… Il faut gérer tout cela au mieux mais ce n’est pas toujours simple. Surtout qu’il faut rester concentré et préparé déjà des premières heures de course qui s’annoncent « musclées » ! 25 nœuds de vent, une mer très formée, des centaines de bateaux attendus sur la zone de départ, très clairement, demain, « ça va être chaud ! ». Sur BRIT AIR, on va se mettre en mode « prudence » : ok, il va falloir être dans le match tout de suite mais pour autant, il ne faudra pas prendre de risques inconsidérés, qui plus est durant les premières heures.

Comme vous le voyez, je suis déjà un peu en course, presque déjà parti… Comme la majorité des skippers je pense. Mais j’entends encore les derniers encouragements, les derniers au revoir, je vois également les derniers regards, je ressens l’émotion des derniers gestes amicaux. Je prends et j’emmagasine… comme autant de forces qui me seront bien utiles pour la suite ! Car à partir de demain 13h02, je serai seul… Alors débutera vraiment mon Vendée Globe !

A bientôt… cette fois en direct de la course !

Armel

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu